Terrasse avec vue sur l'océan pacifique

La côte équatorienne, entre Manta et Salinas, sur la ruta del sol (la route du soleil) avec la jungle de montagne au bord de la mer : Ayampe, c’est un endroit où je pourrais bien m’installer.

Pas de goudron. La plage, avec la mangrove aux bouts. Les maisons sont planquées dans les bananiers, cocotiers, bougainvilliers. La route passe à 10 mn à pied de la plage. Seul bémol : le manque d’eau. Les rivières sont à sec. La jungle survit, même sèche, elle est belle. Mais l’eau va manquer, très vite.

Maisons sur la plage, Ayampe, ÉquateurRochers au large d'Ayampe, Équateur

massif de fleurs face à la plageIci, c’est yoga et surf. Les maisons sont construites en bois de bambou avec des terrasses sur toute la surface. Des terrasses, le pacifique est fascinant – ça vaut la télé pour se laver le cerveau et y’a pas de pub. Selon l’éclairage du soleil, la mer a des couleurs vertes, bleutées, bordées du blanc de l’écume. Le rythme des marées, le ronflement des rouleaux, les vagues et le vent, soleil ou nuages : l’océan, ça fait du bien ! En plus ici c’est plein de vies : la végétation est exubérante, j’aime les chiens sans colliers qui viennent souvent chercher des caresses, il y a parfois des chevaux ou des ânes qui se baladent tous seuls dans les rues, et les oiseaux font régulièrement des ballets de pécheurs : des rondes gigantesques de mouettes volant en rond et se jetant dans l’eau avec une telle force que, de la surface, jaillissent des gerbes de mousse. J’ai même eu la chance de voir une ou des baleines, sauter, et provoquer un autre genre de gerbes de mousse, et la queue se planter au dessus de l’eau, comme le trident d’un dieu. Depuis que j’ai vu ça, j’espère bien le revoir encore quelques fois dans ma vie.

ballet d'oiseaux sur l'océan pacifique

J’ai passé un mois ici. Je suis arrivée fatiguée de mon périple autour de l’Amazone. Fatiguée de porter mon sac. Ma nouvelle idée pour la suite du voyage était d’investir dans un camping-car pour faire le tour de ces Amériques, dans mon cocon, avec ma cuisine et mes petites affaires. Et puis, comme on m’avait un peu prévenue au départ, j’ai plutôt envie de ne pas chercher plus loin, plutôt envie de tenter quelque chose ici.

SurfeurÀ cette étape du voyage, il est temps pour moi de revenir en France. Cela me permettra de valider l’hypothèse : me confronter de nouveau à mes repères d’avant – qui étaient déjà pas mal brouillés, en vérité… Revoir ma famille, les amis, l’abondance, la culture. Revisiter ces repères avec mes yeux de voyageuse. Et m’assurer de mon envie de repartir, et de revenir ici.

Ce qui me plait d’autant plus ici, c’est que le village rassemble une communauté de personnes cherchant un même rythme et partageant un même projet de vie. Des gens qui sont partis loin de chez eux et qui ont envie de se construire une autre vie, basée sur d’autres valeurs ; sans avoir besoin de plus, juste profiter du temps de vivre. Ça me va bien…

Parmi les lieux privilégiés où l’on se retrouve sur ce bord d’océan, il y a la plage au moment des couchers du soleil. Un soir, on a même imaginé créer un mouvement pour instaurer le droit à un temps libre pendant le coucher du soleil, pour que chacun puisse prendre le temps de profiter de ce moment magique.. Encore faut-il être contemplatif !!!

À tous les contemplatifs, adorateurs de l’astre de feu qui nous réchauffe et nous éclaire, je vous salue !!

coucher-soleil-pacifique-6coucher-soleil-pacifique-5coucher-soleil-pacifique-3coucher-soleil-pacifique-2coucher-soleil-pacifique-1